Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
les-lin-a-la-reunion.over-blog.com

les-lin-a-la-reunion.over-blog.com

Menu
Fête aux dauphins!

Fête aux dauphins!

Bon alors pour moi - Mélanie - ça a été assez peinard. Dormi d'une traite jusqu'à la sonnerie du réveil, fait assez rare pour que je le signale: on a laissé la clim tourner toute la nuit... Du coup je crois enfin avoir trouvé le moyen de bien dormir (clim' à 23° avec ventilation au minimum) et voilà que ma moitié me dit qu'elle a très mal dormi à cause de la clim'... On ne s'en sort pas! Si on ouvre les volets pour avoir de l'air, on ne dort pas à cause des lumières...

Après avoir posé les enfants à l'école et avancé mes quiz, j'ai pris le bus pour aller faire les commis. Et à l'aller comme au retour, je me suis fait aborder par quelqu'un qui avait besoin de renseignements (ce bus va bien à Boucan Canot? "oui"; il faut prendre les tickets où? "dans le bus, mais c'est plus cher que si vous prenez un carnet de bons au bar PMU"; c'est bien à St-Leu qu'il y a le marché? "non Madame, c'est à St-Paul!"). ON M'A PRISE POUR UNE LOCALE!!! Trop cool. Pourtant avec ma peau blanche je fais tache ;-)

L'après-midi, j'étais de piquet "lagon", c'est-à-dire que je faisais partie des 4 parents qui accompagnaient les enseignants et leurs classes au cours de natation. Donc dans l'eau avec ma marmaille et leurs camarades (j'ai évidemment eu le groupe de Grégory) et c'est parti pour 40 minutes de planche, battements, sauts, apnée etc. dans un petit rectangle délimité par des bouées, juste devant l'école. Il y avait 3 malades qui sont restés sur le sable et surtout 8 punis qui ont été privés de lagon et ont dû aller à la bibliothèque. Une classe de terribles apparemment!

4h45! Lever comme les poules pour ma 2ème sortie en mer à Sainte-Rose, ville située géographiquement à l'exact opposé de La Saline. Laurent a confirmé hier la bonne fenêtre météo. Comme il alterne entre sa colloc' à La Saline chez sa copine Lola et son chez soi à Saint-Pierre (en fait son voilier, qu'il laisse au port et qui lui fait office d'appartement), et bien cette semaine il est sur son bateau. Il ne peut pas me chercher, alors je me rabats sur le réseau des cars jaunes pour le rejoindre à la "Capitale du Sud". Le premier direct de la journée passe à 5h30 à un arrêt situé à 15 minutes en trott de chez nous. Laurent est passé me prendre à la gare routière, on a pris un troisième larron, Marc, puis embarquement pour une virée direction nord!

On a eu quelques frayeurs en arrivant à Sainte-Rose puisque, fidèle à sa réputation, l'Est s'est bien fait arroser durant la nuit, et ça continuait à crachoter. Puis au port, la mer était quelque peu plus agitée qu'escompté. Mais bon, Alain, notre brave capitaine gendarme à la retraite, nous affirme qu' "ici, la mer est dégueulasse 28 jours par mois, si on a de la chance". C'est dit!

Allait-on enfin briser la malédiction de l'Est et apercevoir autre chose que des tortues ou des poissons volants? Allons-nous nous faire rincer toute la matinée et rentrer lessivés et bredouilles? Allait-il y avoir du vomi à nettoyer sur le pont du vaillant navire?

Hé bien en ce jour béni des cieux, à la fin de la dixième heure de la journée, sous un ciel découvert et presque ensoleillé, une mer assagie et presque belle, elle est apparue, là, devant nous, sortant des tréfonds obscurs de l'océan, sans prévenir et sans un bruit, une horde de dauphins longs becs! En l'espace de quelques secondes, le bateau s'est retrouvé entouré: il en venait de partout, et beaucoup sont venus nous faire un coucou, soit en faisant une petite cabriole, soit en suivant l'étrave du bateau....impressionnant et magique! 

Laurent en a estimé une cinquantaine, mais je trouve que sur le coup il s'est montré un peu Marseillais, je pense plutôt une trentaine, mais bon, je ne suis pas encore spécialiste :-). Durant 45 minutes, les dauphins nous ont accompagnés avec différents ballets ou simples courses. Certains se couchaient sur le dos pour nous montrer leur ventre en passant sous le bateau, d'autres sautaient et disparaissaient, pour réapparaître droit devant nous, deux delphineaux accompagnaient leur maman, trop zolis! Le boss et Marc, l'autre bénévole, mitraillaient les dorsales pour la photo-ID, le capitaine et moi nous régalions. Alain désespérait de revoir un jour un dauphin au large de Sainte-Rose!

Concrètement, ces dauphins forment un sous-groupe (non exclusif) dans la population des 500 longs-becs qui gravitent autour de la Réunion. Leur territoire de prédilection se trouve entre des profondeurs de 500-800 mètres, sur un substrat sablonneux, clair de préférence. Ces dauphins (contrairement aux 72 dauphins indos-pacifiques vivants spécifiquement autour de la Réunion à faible profondeur) ne restent pas uniquement dans les eaux de l'île, et apprécient le contact avec l'homme (style dauphin de Flipper :-)).

Enchantés de voir notre persévérance récompensée, nous sommes rentrés tout regaillardis de cette longue virée en mer. La semaine prochaine, Laurent organise à nouveau deux sorties dans l'est, probablement de Sainte-Marie. Parions que la bonne fortune de ce jour sera à nouveau là!